HISTOIRES


1 2

Jean-Claude Vandamme toujours AWARE    Jean-Claude Vandamme sur let NET

Jean-Claude Vandamme sur le NET




YIN ET LE YANG (LE) selon Jean-Claude Vandamme
"Dans la vie, c'est yin et yang, et aujourd'hui je me sens entre les deux, je suis entre le corps compressé et la mer."

VIOLENCE (LA) selon Jean-Claude Vandamme
"Avant que le film existe, Jules César pendait les gens ; il y a eu la révolution et de nombreux massacres, la violence existait. La violence peut être utile à condition de défendre de bonnes causes, mais la violence existera toujours en nous. Quand tu vois comment on fait un film, les enfants savent vraiment comment on fait un film, et à la télé il y a des guerres."

Liens sponsorisés
VIE (LA) selon Jean-Claude Vandamme
"La vie, c'est quelque chose de très fort et de très beau, la vie appartient à tous les vivants, it's both a dream and a feeling. C'est être ce que nous ne sommes pas sans le rester, la vie c'est mourir aussi, et mourir c'est vraiment strong, c'est rester en vie au delà de la mort... Tous ceux qui sont morts n'ignorent pas de le savoir."

SPIRITUALITÉ (LA) selon Jean-Claude Vandamme
AUJOURNALISTE LUI DEMANDANT DE DÉFINIR SA SPIRITUALITÉ :

"Oh elle est très simple : elle est faite de oui non, elle est faite de euh... [sur la Croisette, il s'arrête et détourne son regard vers une jolie jeune femme] Oh, look at that girl, she's so beautiful ! [la caméra se tourne vers elle] Shoot ! HELL0000 !!!!"

Liens sponsorisés
JEAN-CLAUDE VANDAMNE(ÊTRE) selon Jean-Claude Vandamme
"Il y a le mec gentil, le mec pourri... et tout ça c'est moi. Et oui... et en plus, c'est moi ! Car moi, je suis acteur. Alors quand je joue un rôle, il y a le personnage, son Replicant... et moi. Donc, on est deux plus un, et c'est moi. Donc un. Donc quand il y a un gentil, un méchant, il y a aussi moi avec mon caractère. Quand tu fais le calcul, tu obtiens ce que je suis. Alors après, il faut intégrer tout ça dans les environnements et alors ça se complexifie, car quand je suis dans ma Mercedes je suis un violent roader. Ou un dead drunk driver. Mais sur le tournage, je suis parfois Replicant. Alors quand je remonte dans ma Mercedes, je ne suis plus un Replicant, il ne faut pas se tromper... Tu comprends ?"

GENS (LES) selon Jean-Claude Vandamme
"J'aimerais bien que les gens voient un Van Damme qui progresse, qui s'améliore, et j'aimerais bien que... Moi, je vois des gens autour de moi qui s'améliorent, parce que tous les jours on peut se rappeler à recréer quelque chose de mieux en nous. Et si on peut le faire chaque jour, une chose seulement, c'est quelque chose de formidable. Même le progrès de la réussite. Il ne faut pas avoir peur de la réussite. Si on devient riche, on peut devenir généreux et on peut aider beaucoup de gens."

Liens sponsorisés
FEMME (LA) selon Jean-Claude Vandamme
"Mon type de femme, c'est une euh... combination, du corps et de l'esprit, mais y'a pas vraiment un type de femme, y'a un type d'amour. (...) Un amour qu'on aime, et amour qu'on n'aime pas... Mais ça c'est pas possible... Y' a qu'un amour !"

ENVELOPPE (L') selon Jean-Claude Vandamme
"Attention, quand je parle de l'enveloppe, tu vois, je parle pas de l'enveloppe que tu envoies par la poste. Je parle de l'Enveloppe, tu vois, celle qui enveloppe tout. Les paquets de biscuits, les sachets de cocaïne, ton esprit... Non, l'enveloppe, c'est vraiment global, mais uniquement lié au spirit, généralement. Oui, alors un biscuit, tu me diras, ça n'a pas de spirit, c'est juste un biscuit. Mais avant, c'était du lait, des oeufs, et dans les oeufs, il y a la vie potentielle... Le potential life dans une coquille, une enveloppe qui elle-même était contenue dans la poule... eh oui... Non, vraiment, tout ça c'est une question d'awareness, et puis même si le biscuit est physiquement différent d'une bouteille de lait, d'une poule, il subsiste le spirit de la bouteille et de la poule dans le biscuit. Et ça, toi tu le ressens quand tu le manges."

Liens sponsorisés
DROGUE (LA) selon Jean-Claude Vandamme
"La drogue, évidemment que j'en ai pris, enfin évidemment... C'est pas évident, mais j'en ai pris. Et ça m'a rendu un peu fou-fou, parce que, le corps humain n'est pas fait pour la drogue. D'abord c'était super, j'ai cru, c'était une illusion, et grâce au sport j'ai pu m'en sortir. Et grâce à Dieu."

DIEU selon Jean-Claude Vandamme
"Je crois en Dieu... Un, plus un, égale un. Y'a Jean-Claude, y'a Dieu, dans le même corps. Si on peut s'unifier, on devient ce qu'on appelle les miracles. Et chaque personne a le seigneur en soi. We are all one. Je crois VRAIMENT en Seigneur."

Retour menu Jean-Claude Vandamme à travers les médias



1 2