Trop drôle

 
 
1 2

Jean-Claude Vandamme toujours AWARE    Jean-Claude Vandamme sur France 2

Jean-Claude Vandamme sur France 2




GENS (LES) selon Jean-Claude Vandamme
"Les gens ils ont une image James Bond, ça a pris à Sean Connery vingt ans pour changer James Bond de sexies guy of the world, okay ? Alors les gens, quand ils ont une image fixée sur quelqu'un, ils restent sur la Bible ou sur le Coran... "
FEMME (LA) selon Jean-Claude Vandamme
"Ça m'intéresse pas de m'habiller en femme, parce que c'est un peu trop difficile... quand on s'assied faut fermer les jambes, il faut les croiser... C'est dur d'être une femme ! Enfin moi je pleure pas les femmes, parce que moi je viens des femmes, okay ? C'est eux qui m'ont faites. Alors les hommes disent toujours de la femme "la femme ceci" "la femme cela", et la femme dit "l'homme ceci" "l'homme cela", et en vérité c'est elle qui l'a fait, et lui, il se plaint d'elle... Alors il a un problème le mec, ça fait quand même deux mille ans quand même, y'a les guerres, on répète les mêmes guerres toujours, on est toujours au jardin d'enfants."
FANS (LES) selon Jean-Claude Vandamme
"Il faut faire quelque chose de bien dans la vie... Là, j'ai des fans qui m'aiment bien, y'a des qui m'aiment pas, alors j'vais essayer de tourner l'histoire en bien, okay ?"
DROGUE (LA) selon Jean-Claude Vandamme
L'ANIMATEUR RAPPELLE À JEAN-CLAUDE LA PÉRIODE À LAQUELLE IL RACOLAIT LES PRODUCTEURS SUR LES PARKINGS :

"Ça c'était... avant la drogue, hein. C'est important parce que sinon on reconnaît pas les voitures. Y'a des problèmes quand on fait, quand on fait de la drogue, on sait plus quelle voiture c'est, et quel euh... à quel mec on a parlé, y'a un truc qui se passe, là."
DROGUE (LA) selon Jean-Claude Vandamme
"La coke, y'a pas plus merdique que la coke, okay ? (...) Ça arrête la tête, ça te fout tout en l'air, hein, on sait pas ce qu'on dit, on sait pas ce qu'on fait, okay ? [l'animateur approuve] Alors on est très d'accord. La coke faut pas toucher, c'est de la merde. J'ai essayé, moi, de la battre. On peut pas la battre. Alors elle devient, quand on la connaît, elle devient un compagnon qu'on touche pas. J'suis allergique à la coke, c'est très simple... et c'est pour ça que je sais parler maintenant. J'suis en forme, j'ai peur de personne, je suis fort dans les yeux, parce que j'ai pas de coke, tu vois ? Bon je parle un peu vite... C'est pas un problème, non, si je suis rapide ? J'suis un mec qu'est rapide. J'suis speed. Pourquoi ? Je mange que des légumes. J'suis en pleine forme."
DROGUE (LA) selon Jean-Claude Vandamme
"Avoir des partenaires, c'est être amoureux. Des vrais partners dans le business c'est des mecs qui se tiennent back to back. Parce que moi j'ai connu, ça, quand j'ai fait de la coke. J'suis tombé dans la merde. Tous mes avocats, mes agents, mes amis, ils sont partis. Y'a personne qu'est venu me chercher à l'hôpital, okay ? Alors j'ai dû raser ma tête."
CYCLOTHYMIE (LA) selon Jean-Claude Vandamme
À L'ANIMATEUR LUI DEMANDANT S'IL EST CYCLOTHYMIQUE :

"Cyclothymique. Ça a à voir avec la bicyclette ?"
COUPAGES (LES) selon Jean-Claude Vandamme
"Y'a des coupages dans un film. Alors quand on fait un coup de pied comme je t'ai fait là et qu'on le découpe au milieu, et on va sur le closed d'un Chinois qui fait WANIAAAA ! et puis qu'on revient sur moi, et on voit le coup de pied."
CONFIANCE (LA) selon Jean-Claude Vandamme
"Pour tous les français, pour tous les belges, pour le monde entier, quand vraiment on a une confiance, when you start to believe the belief, quand on fait confiance dans la confiance, on devient confiant, sur cette mission."
BREL, JACQUES selon Jean-Claude Vandamme
À PROPOS DE SON RÊVE D 'INCARNER JACQUES BREL AU CINÉMA :

"J'suis trop, j'suis trop baraqué pour l'instant, non ? Si je tombe malade, peut-être. Si je tombe malade."
Retour menu Jean-Claude Vandamme à travers les médias


1 2