Trop drôle

 
 
1 2

Jean-Claude Vandamme toujours AWARE    Jean-Claude Vandamme sur France 2

Jean-Claude Vandamme sur France 2




TRAVAlL (LE) selon Jean-Claude Vandamme
"Le travail c'est super quand la mission dans la et qu'on veut faire quelque chose, et on pense euh…I have to be, je dois t'être un acteur. On peut le mettre be to have. Je SUIS un acteur. Je suis allé. Je travaille pour être acteur. Et le have c'est déjà parti, c'est à Bruxelles, ça..."
SHOW-BUSINESS (LE) selon Jean-Claude Vandamme
"Rien à foutre du show-business ! Rien à foutre d'être médiatique ! Je viens ici parce qu'on m'invite. J'suis bien. J'aime bien mon public français. C'est eux qui m'ont fait. (...) C'est pas les studios qui m'ont fait parce que... Et alors y'a une histoire qui se passe dans le monde du cinéma – ce qui est super –, quand tu fais un film et tu réussis, t'es nouveau major studio, (...) c'est de nouveau le mec qu'est bien. Et puis y'a des hauts et bas dans le cinéma, Nicolas Cage, John Travolta... Mais ce jeu ne m'intéresse plus à l'âge de 42 ans. Et là je me mets dans le business, je fais autre chose, hein, pour l'instant."
PLACENTA (LE) selon Jean-Claude Vandamme
THIERRY ARDISSON : Un peu comme vous...
JCVD : C'est vrai en plus.
LAURENT BAFFIE : Thierry !...
JCVD : Non non non, c'est vrai ! Il a raison. Tu l'as senti, c'est bien.
PLACENTA (LE) selon Jean-Claude Vandamme
"Le Replicant, quand il sort du placenta à l'âge de 42 ans, il est formé physiquement comme un homme de 40 ans, mais son brain, his computer brain, n'a pas le temps ; il doit aspirer la vie, voir les couleurs, toucher ce que c'est... et donc il faut jouer très neutral, alors parfois il est plus avancé vers le milieu du film que au début." (1) JCVD : Quand on sort d'un placenta à l'âge de 42 ans, et qu'on a the brain, l'intelligence, le computer, la mémoire d'un 40 ans, mais qui est vide, elle doit se remplir de jour en jour ; elle doit sponging, elle doit prendre comme une éponge, okay ?"
PARTAGER selon Jean-Claude Vandamme
"Dans la vie faut partager. Au plus qu'on donne, au plus qu'on reçoit. (...) Parce que quand on construit des entity, (...) des entités, des grosses entités, il faut... Ouais, j'ai 42 ans, hein, j'ai fait ma vie, j'ai roulé ma bosse, j'ai fait la coke, j'ai fait les femmes, y'a des gens qui disent que j'ai fait quatre cinq six sept dix j'sais pas quoi, on l'a tous fait, okay ?"
MÉGALOMANIE (LA) selon Jean-Claude Vandamme
"Faut une tête gonflée pour (...) booster son ego, parce que ça fait part de notre nature humaine. Si on dit pas qu'on est bien dans la vie, si on dit qu'on est petit, qu'est-ce qu'on est ? On va rester petit. J'suis grand, j'suis fort, j'suis beau, J'SUIS VAN DAMME ! Voilà, c'est ça. Donc je suis mégalo, ouais, j'suis mégalo."
INTERNET selon Jean-Claude Vandamme
"Je vais essayer de rentrer sur le monde média-ligue dans le Net. On va annoncer un film dans le Net, de chaque pays, puis on ira sur le web, et puis on fera avec les antennes, AT&T, or Packard Bell, or AOL... The wide band. You know about the wide band ? (...) Alors on va aller sur le wide band, et là le wide band on pourra toucher 250 millions de viewers. Ça c'est quelque chose de bien, pour un film de qualité avec un dollar nighty-nine, comme ça tous les gens au monde entier, les gens qui n'ont pas d'argent, ils appuient sur un bouton, ils doivent pas attendre 40 heures pour le download, (...) okay ? Parce que c'est fait avec waves ; on va distribuer les films avec le téléphone, ce sera la première fois qu'on le fera... (...) J'peux pas attendre le satellite, il dépense trop d'argent, ça coûte des millions de dollars. Alors on a trouvé un système, grâce au Net."
HOMOSEXUALITÉ (L') selon Jean-Claude Vandamme
"On est tous homos. Euh... y'a le homosexuel, et y a le homo, (...) parce qu'on s'adore. Moi, je me regarde toujours dans la glace. Pourquoi ? Pour avoir un beau corps. Okay ? Alors on m'a donné un corps, et j'essaie de le respecter le mieux que je peux. Alors, j'aime mon corps. Est-ce que je suis un homo ? J'sais pas. Alors quand j'vois un homme dans une douche qui a un beau corps, j'dis "il a un beau corps ce mec là". Et j'suis homo ? Non, je crois pas. Mais j'aime bien les belles choses, j'aime bien les belles femmes, les beaux hommes, ou j'aime bien les gens qui sont intelligents, ou j'aime même bien des... des nains qui savent bien peindre."
HAUTS ET BAS (LES) selon Jean-Claude Vandamme
"By power, on a tous des up and down, mais il faut pas faire attention à ces choses là, parce que si on fait attention à ces mots, on devient esclave des mots, on devient esclave des médicaments... alors tous ces gros groupes pharmaceutiques ils font des billions de dollars... Donc on est tous normal, (...) y'a des jours où c'est haut et bas, comme y'a le soleil et la pluie, alors y'a des jours où on est de mauvaise humeur et de bonne humeur."
GRANDE IDÉE (ÊTRE) selon Jean-Claude Vandamme
"Si on est grande idée, on est grande idée, on n'est pas restreint, comme ça, comme un cheval de course."
Retour menu Jean-Claude Vandamme à travers les médias


1 2