HISTOIRES


1 2 3 4 5

Jean-Claude Vandamme toujours AWARE    Jean-Claude Vandamme dans PREMIERE

Jean-Claude Vandamme dans PREMIERE




JEAN-CLAUDE VD (ÊTRE) selon Jean-Claude Vandamme
Au JOURNALISTE LUI DEMANDANT DE SE DÉFINIR EN DEUX MOTS :

"En deux mots... I am."

INTERNET selon Jean-Claude Vandamme
"Je mets un truc énorme en place, hein ! Je mets quelque chose dans le Net. Qui est énorme, qui va être intercontinental, et je travaille avec AT&T, Deutsche Telekom, Canal + in France and a big antenna in Asia. C'est énorme comme projet. (...) Je serai le premier au monde à le faire. Avant Lucas, tout ça... (...) C'est énorme, hein... C'est avec des gars comme Wallmart, Nestlé, de gros produits français... Enfin, gros pognon, (...) GROS BUSINESS ! Mais du show-business où tu peux toucher half a billion people... in one day. (...) I'm gonna be the monopole in the web world !"

Liens sponsorisés
INTERNET selon Jean-Claude Vandamme
"Dans ma vie, je suis passé par des ténèbres, et des montées, et des descentes.... Et maintenant, j'ai compris que la solution de tout, c'est calculation of everyhing. And now, I know what's good and bad for me. And I can help people ! With my movies ! Through antenna, through the web, through the Net to give good messages on a huge compilation of Van Damme movie !"

GENS (LES) selon Jean-Claude Vandamme
À PROPOS DE SON GRAND COME-BACK AVEC LE FILM REPLICANT :

"Il faut que je revienne avec un film un peu spécial. Je ne sais pas, commercialement parlant, si ça va plaire aux gens un mec qui brûle les femmes... "

Liens sponsorisés
GENS (LES) selon Jean-Claude Vandamme
"Je peux pas me mettre à la place des gens et les forcer à dire ce que je voudrais qu'ils disent ! Ce que j'aimerais qu'on dise de moi... C'est une très très bonne question... C'est la meilleure ! Elle est très simple, mais elle est très compliquée. Et en vérité... elle est simple si elle est simple..."

GENS (LES) selon Jean-Claude Vandamme
"J'ai vraiment plus rien à foutre de ce qu'on dit de moi... MAIS PAS de ce qu'on pense de moi... Parce que "dire" quelque chose, c'est très facile. (...) Entre dire et penser... Okay, voilà ce qui se passe. (...) Tu marches dans la rue, et une femme sort, une autre femme. Qui est formidable, qui est belle, qui est formidable. Et tu as envie, tu as ENVIE de dire au monde entier, including yourself: "Qu'est-ce qu'elle est belle ! Je sens quelque chose de vraiment très très beau avec elle !" Mais tu peux pas le dire... Si tu le dis, tu vas mettre la merde dans ton ménage. Alors, entre ce qu'on dit et ce qu'on pense, il y a une grande différence. Alors, ce que je voudrais, c'est que les gens pensent ce qu'ils vont dire. Je ne veux pas qu'ils disent quelque chose de moi, je veux qu'ils pensent quelque chose de moi. Entre penser et dire, il y a un monde de différences. Et ils sont très près. Une personne s'appelle "Dieu", et l'autre s'appelle "être humain". Et on est tous les deux la même chose au même niveau... mais "Dieu" voudrait qu'on pense la vérité sur nous-mêmes et pas ce qu'on dit... (...) It's a paradigme, un "paradigme" comme on dit en français, je crois..., »

Liens sponsorisés
FEMME (LA) selon Jean-Claude Vandamme
"On vient d'une femme. L'homme parfois parle mal de la femme, et parfois la femme parle mal de l'homme ; et comment est-ce qu'on peut parler du mal de sa création, et quand il a été créée par elle... [il mouline avec ses mains] C'est déjà la première erreur mondiale ! Si une femme et un homme savent s'entendre, si un homme peut être détaillé comme une femme, et une femme (...) plus patiente avec un homme, je crois qu'y aurait une TRÈS TRÈS bonne synergie. Parce que la femme est avancée. La femme, je m'excuse – bon je suis aussi très macho de nature –, mais la femme, je crois, est supérieure à l'homme. Pourquoi ? Elle sait pondre."

Retour menu Jean-Claude Vandamme à travers les médias



1 2 3 4 5