Trop drôle

 
 
Précédente... 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 ...Suivante
Histoires droles - Les fonctionnaires...

C'est un parachutiste en plein exercice de camouflage en forêt. Le para qui s'est déguisé en tronc d'arbre, à soudainement abandonné son poste à un moment crucial des manoeuvres. Le sergent l'engueule un bon moment et lui demande pourquoi il a quitté son poste. Il lui dit :
- Espèce de sagouin ! Tu te rends compte que tu as mis en danger non seulement ta vie mais aussi celle de tous tes copains de la compagnie. Au combat, l'ennemi nous découvrait tous par ta faute. As-tu une explication pour ta conduite ?
- Oui sergent, Autant je n'ai pas bougé d'un poil quand un couple de pigeons m'a pris pour cible. Autant je n'ai rien dit et je suis resté immobile quand j'ai vu un sergent ramper à mes pieds... Mais quand ces deux écureuils sont rentrés dans mon pantalon et que j'en ai entendu un dire :
- Mangeons en une toute de suite et gardons l'autre pour cet hiver j'ai craqué !

Sur une route départementale, un camion se fait arrêter par des policiers:
- Contrôle, que transportez-vous?
- 6000 douzaines d'huître.
- On a reçu des ordres très stricts au sujet des renforcement des contrôles:
ouvrez-les!

A combien rouliez-vous? demande le gendarme.
A deux seulement, mais si vous voulez monter, il reste de la place.

C'est l'histoire d'un type qui va s'engager dans la Marine. Il arrive à la
caserne et là le sergent lui demande:
- Est-ce que vous savez nager ?
Le type répond:
- Pourquoi il n'y a pas de bateau ?

Le directeur d'une société, qui commence à se faire vieux, décide de trouver un remplaçant.
Après quelques semaines de recherches, il finit par trouver un jeune gars d'une trentaine d'années, motivé qui est prêt à prendre la place dès qu'elle se libèrera.
L'ancien directeur convoque son futur remplaçant dans son bureau pour lui expliquer les principes de son entreprise. A la fin de l'entretien, il donne au jeune homme trois enveloppes numérotées avant de s'en aller vers le sud de la France où il prend sa retraite.
Le jeune homme interloqué lui demande:
- Pourquoi ces trois enveloppes?
- Eh bien, lorsque tu rencontreras un problème, un déficit, ouvre l'enveloppe numéro 1. Si après tu rencontres un autre problème et que l'entreprise va mal, ouvre l'enveloppe numéro 2. Et si tu rencontres encore un problème, ouvre l'enveloppe numéro 3.

Pendant les 6 premiers mois, tout va bien, l'entreprise à même repris du poil de la bête mais, suite à une chute sur le marché de la consommation, l'entreprise commence à traîner un peu. Se rappelant des conseils de l'ancien directeur, le jeune homme ouvre l'enveloppe n°1 et y trouve un carton sur lequel il est écrit : licencie 3% du personnel.
Un peu interloqué, le nouveau directeur s'exécute. Les employés protestent un peu, mais comme l'entreprise repart tout est vite oublié.
Six mois plus tard, une autre chute des marchés met la société dans une mauvaise situation. Le directeur ouvre alors l'enveloppe n°2 et y trouve un carton où il est écrit: licencie 30% du personnel.
C'est un sacrifice énorme et il y eut beaucoup de grèves, mais finalement, l'entreprise repartit de nouveau sur les chapeaux de roues.

Un an plus tard, l'entreprise est au bord du dépôt de bilan et le nouveau directeur ne sait plus quoi faire. Il finit par se rappeler qu'il lui reste encore une enveloppe et espérant y trouver une solution miracle, il l'ouvre.
Voilà ce qu'il trouva écrit sur le carton: "Trouve un remplaçant et une meilleure place ailleurs."

C'est un militaire, un sergent on va dire.
Il est en train de s'exercer au tir avec son Famas. Il est couché sur le sol et
balance quelques balles en coup par coup.
Lorsque le première classe Dutrou va contrôler les cibles, il crie à l'intention
du sergent:
'AUCUNE BALLE DANS LA CIBLE, SERGENT'
Alors le sergent regarde son arme... puis regarde la cible... puis regarde à
nouveau son arme... puis encore la cible.
Ensuite, il met son index gauche au bout du canon et à l'aide de son index
droit, il presse la détente. Naturellement, son doigt est pulvérisé!
A ce moment là le sergent hurle en direction du soldat:
- CA PART D'ICI CORRECTEMENT. LE PROBLEME DOIT SE TROUVER LA-BAS

Trois groupes de militaires, de gendarmes et de policiers s'ennuyaient. Ils décidèrent alors de faire un concours de chasse au plus gros lapin.
Les militaires partirent et ramenèrent un beau gros lapin d'un moins 3 kg.
Les gendarmes à leur tour ramenèrent aussi un lapin mais hélas d'à peine 2 kg.
Au tour des policiers. Une heure passée, deux heures passées... trois heures, quatre heures,....
Les militaires et les gendarmes commencent à s'inquiéter et partent à leur recherche. Ils trouvent les policiers autour d'un cochon qu'ils sont en train de passer à tabac, en le bastonnant sans merci et en répétant à tour de rôle:
- AVOUE QUE T'ES UN LAPIN !

- Les profs sont vraiment malhonnêtes, dit un écolier à sa mère.
Tu sais que je suis assis à côté du fils du maire.
- Oui. Et alors ?
- L'autre jour, quand on a fait le contrôle d'histoire, j'ai tout pompé sur lui, mot à mot.
- Et la maîtresse s'en est aperçu ?
- Pas du tout : mais elle lui a mis 18 et, à moi, 3:

Quelle est la différence entre un baril de lessive et un commissariat de police ?
- Dans un baril d'Ariel, on trouve toujours au moins deux agents actifs !

Un homme s'énerve à la mairie :
- Mais enfin, mademoiselle, voilà une demi-heure que je suis devant votre guichet !
- Et alors ? Moi cela fait quinze ans que je suis derrière !

Précédente... 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 ...Suivante