Trop drôle

 
 
1 2 3 4 5 6
Histoires droles - Informatique

Voici un lexique pour les "soft_WARE_s"

Abreuvware: serveur de réseau
Armware: Unité de stockage de données
Arrosware: logiciel de diffusion de messages électroniques
Assomware: logiciel très difficile à comprendre
Aurevware: procédure de sortie d'un logiciel
Avware: logiciel qui vaut le coup d'oeil
Baigneware: logiciel de nettoyage du disque rigide
Boudware: logiciel dédié a la méditation
Bavware: logiciel pour le premier âge
Cafenware: logiciel très énervant
Cherware: logiciel qui coûte la peau des fesses
Cibware: logiciel mal fait qui nous fait sacrer lorsqu'on l'utilise
Depotware: poubelle de Windows
Dortware: logiciel plate à dormir debout
Egoutware: logiciel qui filtre les données inutiles
Embaumware: logiciel dédié à l'archivage de longue durée
Entonware: logiciel de compression de données
Fumware: Salle de développement
lsolware: logiciel d'application électorale
Manware: logiciel destiné aux personnes riches
Merdeware: Logiciel très mal développé
Mirware: logiciel de copie
Mouchware: logiciel antivirus
Oratware: logiciel dont il faut prier pour espérer qu'il fonctionne
Panternware: logiciel dangereux pour l'utilisateur
Purgatware: logiciel dont il faut s'en confesser après utilisation
Promontware: logiciel d'observation
Promouvware: logiciel de démonstration
Rotisware: salle d'informatique mal climatisée
Suppositware: logiciel qui fait chier
Tirware: logiciel spécialisé dans le rangement des dossiers
Tupperware: réunion de directrices de plusieurs entreprises
Vatferware: logiciel de contrôle d'accès

le coussin gonflable

Les dix commandements du programmeur

  1. Des Bugs tu ne t'inquièteras pas. Les bugs dans votre logiciel sont actuellement des fonctionnalités particulières.
  2. Corriger le problème tu ne feras pas. Vos utilisateurs auront plus de chance de gagner au loto que de tomber encore sur ce bug.
  3. Le traitement des erreurs tu ne gèreras pas. La gestion des erreurs ne signifie quelque chose que pour les gens enclins aux erreurs. Ni vous-même ni vos utilisateurs ne sont enclins à faire des erreurs.
  4. Des restrictions, tu n'imposeras pas. Laisser l'utilisateur entrer n'importe quoi comme donnée, n'importe ou, n'importe quand. C'est ce que l'on appelle être TRES convivial.
  5. Tu n'optimiseras pas. Les utilisateurs seront reconnaissants d'obtenir une information quel qu'elle soit. Ils ne s'inquiètent ni de la vitesse, ni de l'efficacité.
  6. Tu n'aideras pas. Si un utilisateur n'est pas capable d'utiliser seul votre programme, il est trop abruti pour mériter votre programme de toutes façons.
  7. Tu ne documenteras pas. La documentation ne sert qu'a annoncer de futures modifications. Comme votre programme est parfait des la première version, il n'aura jamais besoin d'être modifié.
  8. Tu ne te presseras pas. Seuls les patrons ou les très mignonnes utilisatrices ont besoin d'un programme dans les temps.
  9. Tu ne réviseras pas Votre interprétation des spécifications est toujours correcte. Vous connaissez les besoins des tilisateurs mieux qu'eux.
  10. Tu ne partageras pas. Si des programmeurs ont besoin d'une partie de votre code, ils n'auront qu'a l'écrire eux-mêmes.

1 2 3 4 5 6